Le Procès de Goku

chorégraphie et mise en scène Anne Nguyen

Danse Théâtre | dès 13 ans | durée durée 45 min

Lors de ses derniers battles de break, B-boy Goku a fait le king loop step. Mais André Harry revendique être l’auteur de ce pas de danse, qu’il considère comme une œuvre protégée par l’article L111-1 du code de la propriété intellectuelle. André Harry a assigné Goku en justice. Aujourd’hui, c’est le jour du procès. Goku plaide sa cause devant le comité de jurés qui lui a été attribué en vertu de la nouvelle réforme sur la délocalisation judiciaire. Le juge fait entrer Goku dans la salle. B-boy Goku a choisi de se défendre seul. Par la danse, les mots et quelques extraits vidéo que le juge l’autorise à montrer, Goku plaide son innocence. Il nous révèle sa personnalité ingénue, son imagination débordante et sa passion pour la danse. Pour lui, la danse, c’est le flow, le freestyle. Il nous fait entrer dans la complexité de la construction de la danse, dans les méandres de l’imagination créative, et nous fait réfléchir sur la notion de liberté. Au fil du discours, Goku découvre que le juge est un ancien danseur. Il le provoque en battle. Le juge, confiant, se prête à l’exercice. Mais celui-ci, emporté par la danse, exécute à son tour, bien qu’involontairement, le fameux king loop step… Tout bascule alors pour les deux personnages, qui mutualisent leurs forces pour questionner le bien-fondé de l’application du code de la propriété intellectuelle à la danse.

 

Signée par la chorégraphe et auteure Anne Nguyen, Le Procès de Goku est une pièce pour deux comédiens-danseurs. Le procès, dont l’enjeu est exalté par l’intensité du dialogue entre les deux personnages, est ponctué de démonstrations dansées et d’arguments vidéo. Le spectacle joue entre l’absurde et le tragique d’une situation qui, anecdotique à première vue, soulève des questionnements profonds sur nos valeurs.

distribution

avec 2 comédiens-danseurs (distribution en cours)

production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN
Cie Par Terre

en savoir +

ANNE NGUYEN
Racine Carrée, Yonder Woman, PROMENADE OBLIGATOIRE, bal.exe, Autarcie (….), Kata… Les titres des spectacles d’Anne Nguyen évoquent ses multiples influences : les mathématiques et les arts martiaux mais aussi les utopies et les mythes. De 2005 à 2017, elle se consacre à sublimer la danse hip-hop et son essence rebelle et à lui insuffler une part de mystère, en combinant une gestuelle brute et virtuose à une écriture chorégraphique graphique, déstructurée et épurée. En 2018, Anne Nguyen ouvre la page d’un nouveau cycle de créations dans lequel elle met en scène la danse comme un art universel et salvateur, incarné par des danseurs charismatiques à la gestuelle brute et explosive, issus du hip-hop ainsi que d’autres horizons. Férue de mythologie et de littérature, elle construit des espaces symboliques où la danse, puissante, libératrice et frénétique, devient un rituel magique destiné à nous faire réinvestir le présent.

format

Pour salle de classe
JAUGE 30 (OU 1 CLASSE)